Le Groenland fond et le patrimoine de l’Unesco fuit par la bonde

Constatée depuis vingt-cinq ans, la fonte de la calotte glaciaire du Groenland risque de s’accélérer. Des glaciers, comme celui du fjord d’Ilulissat classé au patrimoine mondial de l’humanité , sont menacés. Pour les habitants, notamment les populations inuites, les impacts du réchauffement climatique bouleversent déjà leur mode de subsistance.​

Cinquante nuances de neige au Groenland : les Inuits ont bien 50 mots pour différents types de glace, de neige et plus encore !

Parlez-vous groenlandais ? Langue officielle de l’Île blanche de l’Arctique depuis 2009, le groenlandais fait partie des langues inuites (une branche de la famille eskimo-aléoute) également parlées en Alaska et dans le Grand Nord canadien. Assemblant des mots pour en former de nouveaux parfois très longs, ces langues agglutinantes possèdent un vocabulaire très riche pour distinguer les multiples nuances de neige, de glace et les différents types de phoque.

Le Groenland, une terre promise écoresponsable ?

Occupée à 80 % par un inlandsis, l’Île blanche de l’Arctique reste à explorer. Avec la fonte de sa calotte glaciaire, son sous-sol riche en minerais devient plus accessible et suscite des convoitises. Quelles ressources exploiter et à quel prix environnemental ? Les 56 661 habitants de cet immense territoire (près de quatre fois la France) devront trancher.​