Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Angkor, lieu de vie et de recueillement

Repères et espaces de dévotion, les temples d’Angkor (Angkor Vat, Bayon, Ta Prohm…) demeurent des lieux sacrés pour les religions bouddhiste et hindouiste. Un syncrétisme inscrit dans la pierre qui date de l’empire d’Angkor (802–1177). Visite des douze merveilles d’Angkor, la plus grande cité médiévale encore visible aujourd’hui dans laquelle résident environ 100 000 Cambodgiens.

Le temple d’Angkor Vat intime

Plus vaste monument religieux au monde, Angkor Vat est le mieux conservé et le plus fréquenté des temples d’Angkor. Pour l’explorer seul, à son rythme, sans les groupes de touristes, suivez ces conseils, pas les guides !

Dans les rues de Phnom Penh : « la petite reine », c’est la moto

Utilisée pour transporter toute la famille, les denrées alimentaires les plus diverses (y compris des œufs) ou les touristes adeptes des tuk-tuks khmers, la moto est omniprésente à Phnom Penh, capitale en pleine croissance du Cambodge. De plus en plus urbanisés et motorisés, les 16,5 millions de Cambodgiens en sont friands : près d’un sur trois en possède une.

Eiffel Tower: the world’s most unusual Replicas of The Iron Lady of Paris

Monument-Tour-Eiffel-Tower-Paris-France : copie de la tour Eiffel à Paris, Texas.

The Eiffel Tower, the second-most copied monument in the world, has stood for over 130 years on the banks of the Seine at the northwestern end of the Champ-de-Mars. It remains an emblem of the City of Lights and France. Gustave Eiffel, who died on December 27, 1923, and whose centennial of death is being celebrated, remained faithful to the structure that bears his name: he even refused to participate in the construction of a replica in London, the Watkin Tower (Watkin’s Folly), which never came to fruition. Of course, it is not the Seine or Paris, but amazing reproductions have sprung up all over the world, and they are worth a visit.

Cinquante nuances de neige au Groenland : les Inuits ont bien 50 mots pour différents types de glace, de neige et plus encore !

Une femme inuite âgée de Sisimiut (17 août 2019, Groenland). Parlez-vous groenlandais ? Langue officielle de l’Île blanche de l’Arctique depuis 2009, le groenlandais fait partie des langues inuites (une branche de la famille eskimo-aléoute) également parlées en Alaska et dans le Grand Nord canadien. Assemblant des mots pour en former de nouveaux parfois très longs, ces langues agglutinantes possèdent un vocabulaire très riche pour distinguer les multiples nuances de neige, de glace et les différents types de phoque.

Parlez-vous groenlandais ? Langue officielle de l’Île blanche de l’Arctique depuis 2009, le groenlandais fait partie des langues inuites (une branche de la famille eskimo-aléoute) également parlées en Alaska et dans le Grand Nord canadien. Assemblant des mots pour en former de nouveaux parfois très longs, ces langues agglutinantes possèdent un vocabulaire très riche pour distinguer les multiples nuances de neige, de glace et les différents types de phoque.

Le Groenland fond et le patrimoine de l’Unesco fuit par la bonde

Icebergs au bout du fjord glaciaire d'Ilulissat, dans la baie de Disko, à l'ouest du Groenland, de nuit en juillet.

Constatée depuis vingt-cinq ans, la fonte de la calotte glaciaire du Groenland risque de s’accélérer. Des glaciers, comme celui du fjord d’Ilulissat classé au patrimoine mondial de l’humanité , sont menacés. Pour les habitants, notamment les populations inuites, les impacts du réchauffement climatique bouleversent déjà leur mode de subsistance.​